Apprendre et enseigner : bouleversements inéluctables et positifs

de | 27 novembre 2013
 « Comme les abbayes du temps de Gutemberg, les universités dans leur forme actuelle vont disparaître »

Cette phrase est le titre d’un article du Monde du 2 octobre 2013.

Le monde de la pédagogie change

J’ai mis cette phrase en exergue, parce qu’elle dit de façon brutale le mouvement qui s’opère de façon inéluctable dans la formation et l’enseignement depuis 10 ans à la faveur des opportunités offertes par les « TIC, et en particulier depuis ce que l’on appelle le web2.0
Les initiatives d’utilisation des TIC et du web en pédagogie sont innombrables depuis quelques années. Elles étaient peu médiatisées jusqu’ici, mais le phénomène des MOOCs les a placées sur le devant de la scène.

Une superbe ressource pour comprendre ce qui se passe

J’ai retrouvé cette phrase ce matin, dans une veille mise en place avec Scoop.it sur le thème « elearning« 
Elle figure dans une pépite : le diaporama de Marcel Lebrun, support de la conférence qu’il a donné hier mardi 26 novembre lors des Entretiens Jacques Cartier à l’ENS de Lyon : « Les MOOC ? Entre fossilisation des pratiques et essor de la pédagogie à l’ère numérique »

Marcel Lebrun

Pourquoi ces 29 diapos sont excellentes

  • Elles présentent et relient de nombreux concepts de façon cohérente et positive.
  • Elles regorgent de définitions opérationnelles. Par exemple : « La formation  peut être regardée comme la mise à disposition du futur formé d’occasions où il puisse apprendre » (Brown & Atkins 1988)
  • Elles expliquent en quelques images des concepts dont les noms fleurissent dans les discours et la presse
    •  l’hybridation (blended learning)
    •  les Moocs, les cMOOC et les xMOOC,
    • le PLE (personnal learning environment)
    • les classes inversées (flipped classroom)
    • etc.

Elles donnent les liens vers d’autres ressources accessibles en lignes, comme une passionnante conférence de Michel Serres à l’INRIA
J’en ai extrait cette phrase que je trouve « jubilatoire » :

Nous sommes condamnés à devenir inventifs, intelligents, transparents. L’inventivité est tout ce qui nous reste. La nouvelle est catastrophique pour les grognons, mais elle est enthousiasmante pour les nouvelles générations car le travail intellectuel est obligé d’être intelligent et non répétitif comme il l’a été jusqu’à maintenant

Les dias de la conférence de Marcel Lebrun (26/11/13)

  • Note : pour accéder aux commentaires de chaque diapo, consultez-les directement sur Slideshare et cliquez sur le bouton « plus », en bas à droite, et descendez dans la page.
…et profitez-en pour visiter son blog, « Le blog de Marcel« , un régal pédago !

2 réflexions au sujet de « Apprendre et enseigner : bouleversements inéluctables et positifs »

  1. Jean LEFEBVRE

    Merci pour cet article, même si je le lis un peu tard ! En même temps, l’avertissement que vous lancez ne fait que se confirmer chaque jour un peu plus !
    Dans cet esprit d’innovation pédagogique, le numérique remet également en cause le présentiel, la formation, l’enseignement. C’est dans cet esprit que je viens de publier un ouvrage chez Dunod, avec mon amie Brigitte Boussuat. Former avec le Funny Learning. Cette pédagogie s’appuie totalement sur les outils web ! Je vous en laisse ci-dessous l’esprit.
    nous pouvons en reparler ou vous laisser un article.
    Cordialement,
    Jean LEFEBVRE

    Une méthode qui va faire bouger les lignes
    Le livre « Former avec le Funny Learning, quand les neurosciences réinventent vos formations » (paru en Mai aux éditions Dunod) vous invite à faire le diagnostic de vos dispositifs formatifs et à renforcer vos parcours de formation. Pourquoi continuer avec la même pédagogie pour tous, alors que les neurosciences révèlent que chaque cerveau est unique et apprend à sa manière ? Pourquoi conserver un système d’apprentissage factuel, froid et rigide, puisque nous savons désormais qu’il n’y a pas d’apprentissage sans émotion, puissant fixateur de la mémoire ? Pourquoi priver le cerveau d’oxygène et d’action alors que l’effort physique améliore considérablement les performances cognitives ? Pour y répondre les auteurs livrent les clefs opérationnelles d’une pédagogie agile, centrée sur les apprenants. Les séminaires présentiels remplissent alors exclusivement 3 fonctions : échanger entre pairs, se mettre en situation et s’engager individuellement et collectivement vers l’action. Les autres missions sont traitées en amont et en aval.
    • L’avant formation a besoin d’informations diffusées de manière sexy (tests, auto-évaluations, vidéos, teasings,…) C’est ce marketing que doivent assurer les formateurs avec pour objectif numéro 1 celui de susciter l’envie d’en savoir plus !
    • Le temps de l’après-formation, organisé avec les experts du terrain est essentiel pour passer du savoir au savoir-faire, assurer les transpositions en contexte de vie (professionnel ou personnel), partager et automatiser les bonnes pratiques.

    67{82c56c3494fd880a7f675df0d62c0a05893db039599f464e5dfd37371d1b8b8f} des formateurs enseignent comme ils ont appris …
    C’est en partant de cette vérité que le Funny Learning marie la connaissance de soi (comment j’apprends, comment j’enseigne) à l’univers des neurosciences et des TICE . Pour nourrir tous les styles d’apprenants, la pédagogie Funny Learning propose des « capsules de couleurs » (courtes séquences pédagogiques prêtes à l’emploi) permettant de diversifier les approches et de répéter les apprentissages, sans en avoir l’air… Car le cerveau, pour se souvenir, a besoin de répétition !

    Répondre
  2. Nathalie Formaltis

    Merci pour ces diapositives ! Elles mettent bien en exergue les nouvelles tendances de la formation professionnelle. Tout laisse à penser que pour favoriser l’accessibilité des formations et la flexibilité des apprenants, tout en gardant une trame et une régularité d’apprentissage, de plus en plus de centres vont se mettre au blended learning. Raison de plus pour se documenter et se tenir à jour !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.