Campus virtuel de la formation RET


Grand ménage !Une bonne partie de ma journée de travail a été dédiée à la préparation du « Campus Virtuel retafpa » pour la session RET à venir.
Comme chaque jour en cette période d’avant examen, les stagiaires sont venus nombreux pour faire valider un chapitre de leur étude prospective, pour avoir un avis sur une diapo de présentation de l’étude, pour demander un conseil technique sur powerpoint, pour obtenir des fournitures afin d’éditer leur « DSPP », etc.

  • DSPP = « Dossier de Synthèse de Pratique Professionnelle », terme officiel du Ministère du travail pour nommer l’ensemble des documents qui sont remis au jury par chaque candidat au titre RET, ces documents présentent et analysent les travaux effectués par les candidats lors de leur formation et doivent démontrer leurs compétences.

En apparence, j’étais donc en « tutorat » très actif.
Mais la tâche de fond de cette journée était bien le travail sur la « plateforme » de formation que j’appelle « Campus virtuel ».

Une « plateforme de formation », c’est, pour simplifier, un site web un peu particulier. Le formateur et les stagiaires peuvent s’y connecter quel que soit le jour et l’heure à partir du moment où ils ont accès à Internet : sur le centre de formation, à domicile, en stage entreprise, en WE, en vacances… peu importe : le site est accessible sur le Web !

Celui qui s’y connecte doit bénéficier d’une autorisation délivrée par l’administrateur du site (le formateur en l’occurence).

Il se trouve d’abord devant une page d’accueil, comme dans n’importe quel site web.

Cette page est actualisée tous les jours, et même plusieurs fois par jour, par le formateur (ou les formateurs…) On trouve dans cette page accueil des messages du genre : « demain 14h00, atelier sur la cotation et la vente de séjours », ou « Le document concernant le seuil de rentabilité est maintenant accessible en page Gestion », ou « Evaluation en temps limité mardi à 14h00 sur le recrutement », etc.

A partir du menu, le visiteur autorisé aura accès aux modules de formation qui le concernent, avec les documents utiles et les consignes de travail.

C’est ce qu’on appelle un CMS : « système de gestion de contenus », ou LMS (learning management system).

Sur ce Campus virtuel, on peut non seulement lire des informations, mais aussi télécharger des documents, rendre des devoirs, retrouver ses notes, répondre à des questionnaires, participer à des forums sur un sujet ou un autre ayant trait aux apprentissages. C’est aussi un espace où l’on peut collaborer avec d’autres participants de la formation pour produire des travaux en collaboration : par exemple, 3 ou 4 stagiaires écrivent à plusieurs un texte de synthèse précisant l’intérêt de la visite qu’ils ont réalisée sur tel ou tel établissement touristique remarquable.

Le formateur peut en quelques secondes et 3 clics déposer une ressource, modifier le calendrier de travail, envoyer un message par mel aux stagiaires, lancer une discussion sur un forum, ouvrir l’accès à un nouveau module , inscrire de nouveaux stagiaires à un module et, bien entendu, rédiger directement en ligne sur ce « site web » très particulier la page d’accueil : celle que chaque participant va voir apparaitre dès qu’il se connecte.

C’est donc pour celui qui apprend :

  • un espace de travail (production de contenus par le stagiaires)
  • une banque de ressources formatives (consultation, téléchargement)
  • un espace d’échanges (mels, forum, chat…)
  • un espace de travail collaboratif (rédaction de contenus à plusieurs)
  • un espace de dépôt des travaux à réaliser, en temps limité ou non
  • un cahier de texte (agenda de formation, consignes diverses)
  • un outil de suivi (carnets de notes, commentaires du formateur sur les travaux rendus)

C’est de plus pour celui qui pilote les apprentissages et/ou la formation :

  • un outil de gestion des données concernant les stagiaires
  • un outil de gestion des contenus de la formation
  • un outil de gestion du temps et des progressions
  • un outil de management (messages individuels ou collectifs, consignes, régulations…)
  • etc.

Ouh-là !! …. Mais c’est qu’il est déjà tard et ça fait bien 1h30 que je tape comme un sauvage sur mon pauvre clavier en ressassant mes marottes sur l’intérêt d’une plateforme de formation !

Je continuerai un autre jour : faut encore que je parle de Moodle, le LMS que j’utilise, des outils qu’on trouve dessus de la façon dont les stagiaires s’en emparent, de ce que ça leur apporte (ou non) des contraintes de moyen, etc. etc. …

Et puis, je n’ai même pas dit pourquoi ce post se nommait « Grand ménage » …

On verra plus tard dans la semaine, promis je reviendrai !

@+ et bonne soirée !
🙂
GLP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :