Surabondance de moodle ne nuit pas… On verra !

De la gestion d’un LCMS Moodle en début 2007, je suis passé à la gestion de 3 Moodle aujourd’hui…

  • Un CMS pour la formation RET (voir le lien dans la rubrique « En savoir plus »…)
  • un CMS pour la formation des contributeurs au tout nouveau site de l’afpa (j’organise les perf des chargés de com régionaux et de leurs équipes sur Typo3)
  • un CMS pour gérer les sessions de perf et les accompagnements à la VAE des directeurs d’établissement touristique d’un important opérateur du tourisme social

Gérer tout ça parait compliqué de prime abord, mais le PB n’est pas la gestion de plusieurs LCMS, c’est la gestion de plusieurs projets en parallèle.

En réalité, la compétence acquise sur le premier moodle me gagne du temps pour concevoir, paramétrer, alimenter et gérer les autres,.
…et vice et versa maintenant.

L’intérêt, c’est que je passe maintenant peu de temps au téléphone et en réponses mel individuelles : ce temps est gagné par une alimentation bien prévue des contenus et activités, et par une animation régulière des forums.

J’ai aussi, avec l’expérience de ces différents groupes, repéré des astuces toutes simples qui facilitent la vie des utilisateurs et font que leur « campus virtuel » est bien « le leur », qu’ils l’investissent, qu’ils l’habitent collectivement.

Un campus virtuel est bien un outil fédérateur pour des gens qui se forment ensemble sans se voir, mais qui se connaissent petit à petit et finissent par s’apprécier au travers des apports collaboratifs, des forums…

Par exemple, partant du principe « qu’on a jamais 2 fois l’occasion de faire une 1ère bonne impression », je place en bannière du LCMS une photo des participants eux-mêmes, ou d’un groupe qui les représente bien.
Ceci rend aussitôt le moodle accueillant, personnalisé, humain.
Et la loi est de plus respectée puisque cette page n’est accessible qu’après un login et que je demande aux personnes de m’autoriser à les mettre en photos sur ce site « privé ».

Je jongle donc avec mes 3 moodle et j’en « administre » 2 autres qui servent de bac à sable à des groupes de formateurs intéressés par la découverte de l’outil, mais ce sont eux qui travaillent, pas moi : je me suis borné à l’installer et à les inviter à jouer.

Je moodle, tu moodle, il et elle moodle…
…ça vous dit ?
G. Le page

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :